top of page

MAX LAEUGER (1864-1952) – KANDERN

Figure majeure du renouveau de la céramique au tournant du XIXe siècle, Max Laeuger fut avant tout un artiste pluridisciplinaire qui laissa une grande empreinte dans les arts décoratifs de son temps. Son statut de pionnier semble d’ailleurs confirmé par sa participation à la fondation de la Deutscher Werkbund, crée en 1907 par l’architecte Hermann Muthesius (1861-1927), en collaboration avec d’autres artistes précurseurs comme Richard Riemerschmid (1868-1957) et Peter Behrens (1868-1940). Formé à la peinture et à la décoration intérieure au sein de l’École des Arts & Métiers de Karlsruhe dès 1881, Laeuger deviendra très vite professeur au sein de ce même établissement – formant à son tour d’autres artistes au dessin, puis à la ‘peinture de surface’ et au ‘dessin d’arts décoratifs’. Ayant dans un premier temps décidé de se consacrer à la peinture, il séjournera en Italie en 1891 avant d’intégrer la célèbre Académie Julian de Paris entre 1892 et 1893.

Toutefois, son amour pour la céramique l’amènera à se consacrer à ce matériau. Dès 1893, il crée ses premières pièces, lesquelles reflètent l’art populaire et les traditions de sa région natale. En 1897, il prendra la direction artistique de la manufacture de céramique Tonwerke à Kandern, laquelle deviendra le lieu de ses nouvelles expérimentations autour du matériau. Entre 1897 et 1913, ses modèles furent produits en série et diffusés par la manufacture de Tonwerke. S’en suivra une collaboration fructueuse avec la manufacture de majolique de Karlsruhe. Aussi, Laeuger exposa ses œuvres céramiques dans de nombreuses manifestations importantes, pour lesquelles il conçut bien souvent des aménagements intérieurs entiers – lesquels reflétaient sa pluridisciplinarité et ses connaissances techniques étendues. Il présenta notamment son travail à l’Exposition Universelle de 1900, à Paris, puis à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs Modernes de 1902, à Turin, ou encore à l’Exposition Universelle de 1904, à Saint-Louis (Missouri).

Max Laeuger est à l’origine de nombreuses céramiques Art Nouveau, aux formes diverses, caractérisées par le graphisme et le relief de leurs surfaces. S’inspirant de la faune et la flore de sa Forêt Noire natale, il conçut des vases de grande qualité aux motifs végétaux stylisés, parfois même avec des animaux. Sa stylisation est telle que, dans certaines de ses œuvres, la frontière avec l’abstraction est très mince. Il n’est donc pas étonnant que la modernité et le raffinement de ses œuvres l’aient élevé au rang des artistes les plus importants d’Allemagne.

bottom of page